ce qu'est véritablement la sélection

  Extrait vu dans rustica du 11 juin 1939 par A. Bellême.

C'est une chose très compliquée qui demande beaucoup de temps et beaucoup de travail.

 La sélection simple porte uniquement sur des caractères morphologiques de la variété à sélectionner, l'éleveur qui sélectionne ainsi pour la beauté s'attache à ce que tous ses élèves soient exactement conforme au standard de l'espèce. Cela parait très facile à première vue mais l'est beaucoup moins en réalité car chaque détail: la forme de la crête, la couleur des oreillons, les coloris du plumage etc...doit être examiné, apprécié, comparé ce qui prend beaucoup de temps. Il faut en outre une certaine expérience pour bien sélectionner des volailles surtout quand cette sélection ne doit porter que sur la beauté des sujets car il y a une question d'appréciation personnelle.

 Ainsi dans les concours les juges ne sont pas toujours d'accord sutout lorsqu'il ny a pas grande différence entre les sujets et qu'un simple détail suffit à faire pencher la balance en faveur d'un sujet par rapport à un autre qui pour un profane, serait identique. Il suffit qu'un coq se présente dans de mauvaises conditions, prenne une mauvaise position, pour qu'il fasse tout de suite mauvaise impression....

 ...La sélection, même au point de vue des caractères particuliers est lente; il faut des années pour arriver à modifier une crête, à grandir une taille trop petite, à régulariser la couleur du plumage, cette sélection est l'apanage de petits élevages, mais elle est extrèmement interessante pour celui qui peut y consacrer ses loisirs.

 Pour créer un élevage de sélection même en partant avec de très beaux sujets il faut avoir le temps d'attendre... et ce n'est pas toujours facile, ni possible. Il faut surtout avoir le temps d'acquérir une notoriété suffisante dans le monde des éleveurs pour pouvoir vendre facilement ses volailles.

 Il faut dire qu'en France on n apprécie pas toujours à sa juste valeur le travail d'un sélectionneur; nous n'aimons pas payer très cher des poules ou des coqs, même s'ils sont primés et parfaits.

 La sélection pour la beauté est du domaine des petits élevages de ce que l'on a coutume de d'appeler les élevages amateurs, elle doit être encouragée parce que c'est elle qui développe dans le public , le gout de l'aviculture.

×