A propos des crêtes

Les défauts de crêtes par D. Thomassin

Defaut de cretes 13Defaut de cretes 1234

 Photo 1 : L'élément le plus flagrant qui pertube cette crête et la rend disharmonieuse et donc grossière se trouve en fin de crête,tout près du lobe...Il s'agit qui est venu terminer la série en s' insérant presque sur le précédent. Il n'est pas parfaitement triangulaire et sa taille, trop petite, comme son orientation dénaturent un alignement que l'homme considére imparfait. La naissance de la crête est également de nature à éloigner d'une certaine exemplarité. Trop de micro crétillons débutent cette crête et les dfférences de hauteur entre les uns et les autres cassent la régularité attendue.

Photo 2 : Dans ce cas, c'est la forme de chacun des crétillons qui n'est pas satisfaisante. Ils sont trop allongés, trop minces, trop hauts et leur base pas  assez large. on parlera de crétillons " vermiformes ". Par ailleurs, on note trop de petits crétillons à la naissance de cette crête. Le premiers des crétillons les plus grands présente même une excroissance qui pénalise l'animal sous l'oeil du juge. La terminaison du lobe de cette crête n'est pas correcte car de pseudo-crétillons s'affichent perpendiculairement aux autres. Il s'agit d'un lobe de crête " découpé ".

Defaut de cretes 34

Photo 3 : Ici , la crête est " acceptable ". Les crétillons sont bien triangulaires. on note tout de même un premier crétillon qui ne tient sa place que grace à un infime lien avec l'ensemble. Le résultat d'une blessure antérieure, témoin cicatrisé d'un combat avec un de ses congénères? La terminaison du lobe de cette crête pourrait être plus satisfaisante, avec une courbe plus régulière et pas interrompue par un micro-crétillon indésirable.

Photo 4 : Voila une crête qui rassemble une quantité de défauts, qualifiés de " défauts graves " par le standard. Ces défauts graves imposent aux juges d'éliminer ces animaux dans le cadre d'une exposition-concours. Les défauts de crêtes étant très difficiles à supprimer car transmissibles à la descendance, on comprend alors que pour les amateurs de concours et de sélection pointue, ces sujets ne sont pas à privilégier au sein d'une élite de reproduction.

Dés la naissance de cette crête, près du bec, le premier crétillon setermine par deux pointes issues de la même base. Ce n'est pas satisfaisant.  Beaucoup de juges, parceque nous sommes en début de crête et que les crétillons sont petits à cet endroit, considèrent ce cas de figure comme un défaut qu'ils traduisent gentiment dans leurs écrits, sur le carton de jugement, par une formule du type: " Début de crête  grossière  " Une formule qui n'élimine pas l'animal...

Par contre dans le prolongement de ce début de crête apparaît un exemple de double-crétillon caractéristique qui va valoir à cet animal d'être éliminé au regard des règles que se doivent de respecter les juges.

En effet, après cette " naissance de crête grossière " on trouve un crétillon à la forme triangulaire discutable, suivi de deux crétillons " vermiformes " dont la base est commune et qui forment ainsi un double crétillon exemplaireque le juge sanctionnera en éliminant l'animal. La terminaison de cette crête présente encore un découpage irrégulier. Il confirme et renforce le caractère  disharmonieux de la crête. Ce jeune coq ne serait donc pas à conserver parmi vos reproducteus si vous avez la volonté de présenter plus tard des sujets qui pourraient être primés lors des expositions avicoles.

 

 

 

 

Defaut de cretes 5678

Photo 5 : Cette crête cultive l'irrégularité...On note des différences importantes de hauteur entre les premiers crétillons et les suivants, des différences de largeur, et pour finir un lobe de crête excessivement " découpé " alors que le lobe de crête doit se terminer par une courbe continue souhaitée parfaite à la façon de l'arc formé par un quart de cercle.

Photo 6 : Voilà une jolie crête simple dont les éleveurs pourraient se satisfaire et s'inspirer pour affiner leur sélection.

Photo 7 : On s'attachera à observer la belle régularité des crétillons et la texture assez fine de cette crête. On trouve dans ces variétés Bresse-Gauloise, à regret, des crêtes granuleuses et épaisses, qui ne sont pas caractéristiques de la race...

Cette crête est tout à fait satisfaisante même si la sélection du lobe mérite qu'on s'y attarde car il n'est pas suffisamment détaché de la nuque alors qu'on attend qu'il le soit légèrement et qu'il en suive la courbure. Par ailleur , la terminaison du lobe doit s'apparenter à un bel arc de cercle, ici parasité par l'implantation d'un dernier crétillon qui semble élargir exagérément ce lobe qui finit donc par toucher la nuque.

Photo 8 : Cette photo est interessante par rapport à la façon dont le lobe de cette crête suit la courbure de la nuque, sans la toucher. Pour les coqs Bresse-Gauloise, l'espace entre la nuque et la crête est ici tout à fait satisfaisant. Faites en sorte de le mémoriser en considérant qu'il est l'exemple pour la sélection des crêtes de vos prochains coqs...

Par ailleurs, cette cête présente différents défauts: une naissance de crête imparfaite avec des micro-crétillons indésirables, une excroissance sur le deuxième crétillon tout à fait préjudiciable et enfin un lobe de crête très largement " découpé ". Pour ces différents défauts cumulés, il ne serait pas judicieux de conserver cet animal parmi vos reproducteurs, dans la volonté d'approcher des sujets au plus près du standard.

Défauts des crêtes par J. C Martin

Les cretes 2

Les cretes 3

Les cretes 4

×